Coup de coeur pour l’Ukraine

Olivier SauvayreRéalisateur français, Olivier Sauvayre se rend en Ukraine pour la première fois en 2011. Pendant 3 jours il suit un match de l’équipe de France de football à Donetsk. Il y retourne pour l’Euro 2012, toujours à Donetzk, cette fois-ci pour un mois. Séduit par l’accueil chaleureux des Ukrainiens, il décide l’été suivant avec un ami journaliste de parcourir tout pays.

C’est comme cela, petit à petit qu’il découvre le pays et que l’idée de faire des documentaires sur l’Ukraine lui vient. Depuis un an il passe sa vie entre l’Ukraine et la France.

« Je me suis rendu en Ukraine neuf fois, et compte m’y rendre au cours de ces deux prochains mois deux autres fois … encore !! Je pourrais vous parler de Kiev, de ce magnifique lever de soleil lorsque j’ai vu les escaliers Potemkine d’Odessa après un voyage en train de douze heures depuis Simferopol, ou encore de ces vignobles entre mer et montagne en Crimée (avant qu’il n’y ait eu le référendum de mars dernier), mais c’est de Lviv dont j’ai envie de parler.

Lviv et sa magnifique place Rynok, son architecture austro-hongroise, ses cafés, ses restaurants (en particulier le Mons Pius)… Il y a comme un air de Prague ou de Vienne mais pas seulement : quand je déambulais en mai dernier autour de la rue Valova ou de la rue Cathedralna, parfois je me perdais dans des cours intérieures dans lesquelles flottait un petit air d’Italie à travers le linge étendu aux fenêtres. D’ailleurs, les « babouchkas » des marchés et bazars, je les trouvais aussi malicieuses et débonnaires que les mamas italiennes des Pouilles, au Sud de l’Italie, surtout lorsqu’elles s’amusaient à m’entendre m’emmêler les pinceaux… en ukrainien!!

J’ai passé beaucoup d’heures, seul, à visiter les nombreuses églises gréco-catholiques, à flâner dans le parc Ivan Franco, en face de l’université du même nom. Amoureux de Lviv ? Oui, mais j’étais aussi amoureux dans Lviv; caméra au poing, je me laissais griser par la douce architecture de la ville, en attendant de revoir ma Lvivienne (dit-on comme ça?) que j’avais rencontrée il y a un an … à Donetsk.

La situation qui sévit actuellement dans le Donbass me pousse à y retourner prochainement dans un cadre professionnel pour un reportage télé. Je ne suis plus retourné à Donetsk depuis l’été 2013, je pense bien que je ne vais plus reconnaître Artema Street ou encore le boulevard Pouchkine. Je ne sais ce que je vais avoir à affronter comme situation, mais mon cœur sera encore à Lviv ; d’ailleurs, ce sera la destination finale de mon énième voyage en Ukraine …« 

Invité de l’Association des Cadres Ukrainiens en France, il nous parlera prochainement de son dernier documentaire.

Centre historique de Lviv : petit bijou architectural classé au patrimoine mondial de l’UNESCO

A lire aussi :

Lviv, l’une des plus romantiques villes d’Europe

Les Ukrainiens : entre Est et Ouest au Printemps Français à Lviv

Balade à Lviv

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s